La Longue Traine — Agence SEO – Marketing Digital

Le blog

Amazon va vers une domination totale

Amazon. com vient de nous offrir une mise à jour concernant la rapidité avec laquelle son propre système d’expédition et de livraison échange UPS, le service postal américain, FedEx, ainsi que d’autres fournisseurs en fournissant des offres à partir d’Amazon. com centre de satisfaction à la porte d’entrée du consommateur d’Amazon. Les quantités présentent l’ampleur de cette méthode qui ne suit pratiquement pratiquement pas le temps de la commencer, la taille de la quantité de colis déjà et le nombre exact de propriétaires de voitures déjà employés dans cette technique. Cela a de grandes conséquences pour votre entreprise de logistique américaine, les entreprises qui y ont recours, comme UPS et FedEx, qui continuent d’augmenter leurs tarifs affichés malgré la dynamique du marché, qui peut faire face à la conception d’Amazon, les entreprises en pleine croissance qui Amazon se construit pour avoir à travers les fournisseurs de services établis. Son objectif est double: un, faire baisser les frais de livraison. Et 2, obtenez la gestion. Les frais de port ont été une préoccupation majeure dans le commerce électronique. Et prendre le contrôle est devenu un problème majeur pour le marché en ligne d’Amazon pendant la saison des vacances 2013. Le déluge des achats sur le marché en ligne d’Amazon était de s’assurer qu’il submergeait UPS et FedEx, et les offres avaient été livrées juste après Noël, qui a développé une grande débâcle pour le marché en ligne d’Amazon. Donc, pour gagner en gestion et faire baisser les charges, il doit finir par être le gorille n ° 1 au sein de l’entreprise logistique et encercler par lui-même un grand nombre de petites entreprises logistiques qu’il régule complètement et qui mangent le repas des géants d’aujourd’hui, UPS et FedEx. Et c’est ce qui se produit avec une vitesse étonnante. Amazon. com n’a pas inventé le commerce électronique. Mais depuis le premier jour, il a poussé l’enveloppe dans chaque chemin pour aider à faire à lui seul un acteur dominant dans à peu près tous les domaines connectés, certains de haute technologie, certains de faible technicité, du traitement cloud à la livraison, pour faire baisser charges et prendre le contrôle. Pour y parvenir, le marché en ligne d’Amazon aide à produire un grand nombre de petites organisations. C’est un attrait pour les entrepreneurs potentiels avec des offres d’accès attractives. Ces entreprises ont des propriétaires de voitures peu syndiqués, elles n’ont pas de siège social et de frais généraux extravagants, et elles peuvent également bénéficier d’une remise, en particulier lorsqu’elles peuvent utiliser l’énergie d’achat d’Amazon pour les voitures et la couverture d’assurance, ce qu’Amazon. com a créé afin qu’ils puissent faire. La toute première fois que je l’ai observée à l’endroit où j’ai discuté avec un propriétaire de voiture d’expédition et de livraison, c’était au début de 2017. Les offres d’Amazon étaient expédiées à notre création à San Francisco par les services postaux américains, par UPS ou par FedEx. Cependant, je me suis rendu compte que les offres de marché en ligne d’Amazon étaient de plus en plus expédiées par des vêtements typiques. Beaucoup d’entre eux ont commencé dans des voitures banalisées. D’autres individus avaient été notés avec des images d’Amazon. L’un d’eux a été dessiné dans une minuscule camionnette de couleur blanche avec un logo Amazon. Et il portait un gilet avec un logo Amazon. Je lui ai donc demandé s’il s’avérait utile pour Amazon. Il a expliqué qu’il s’est avéré utile de créer une entreprise d’expédition avec environ 20 camionnettes à Oakland qui fournissent Amazon. Pendant ce temps, Amazon mettait en place deux programmes dans certaines villes, qu’il recrutait absolument régulièrement des employés et des «entrepreneurs». Un plan était «Amazon Flex»: le marché en ligne d’Amazon l’a facturé comme un moyen de «gagner 18 $ à 25 $ par heure livrer des offres avec Amazon. »Il était basé sur une application mobile et permettait aux employés de concerts de sélectionner un bloc de temps pendant un certain temps afin de récupérer et de livrer des offres. La zone de sélection se trouve être un centre Amazon ou « un magasin ou peut-être un café », a-t-il déclaré. Le personnel de Gig peut utiliser son véhicule ou son vélo ou quoi que ce soit. De plus, ils ont été des entrepreneurs, payés par Amazon.

It’s alive ! Alive !

C’est une nouvelle société est sur le point d’apparaître. La période est stupéfiante : les robots débarquent dans nos existences. Ils avancent sur leurs 2 gambettes, conversent, interagissent. Et ce n’est là que le préliminaire ! Ils vont aider les personnes à mobilité réduite, prêter main forte aux employés, nous apporter leur aide pour cuisiner… Avant-hier, j’ai même assisté à un meeting à Cannes qui leur était intégralement consacré. Le sujet de cette conférence portait plus précisément à la pratique de la collaboration Homme-Robot et ses répercussions, aussi bien dans le milieu industriel que dans le domaine des services robotiques. Le séminaire ne se préoccupait pas des développements technologiques particuliers. Le thème était plutôt abordé sous les différents axes du facteur humain et de l’évolution dans les process industriels. En entendant certains participants, j’ai pu constater qu’un mouvement considérable s’était accompli dans la manière dont ils sont perçus : les robots ne sont plus regardés comme des suppléants, mais comme des associés. On ne parle plus tant de robots, mais de robots humanoïdes collaboratifs (qu’on nomme également cobot). La robotique collaborative imagine les robots non en tant que travailleurs solitaires mais de façon à ce qu’ils travaillent au contact et en association avec l’homme. Ce partenariat suppose d’une part une certaine intelligence embarquée, capable d’analyser les données envoyées par les senseurs du robot, mais réclame aussi que le robot soit compliant, que ses déplacements soient souples, plus proches de ceux des humains. La robotique collaborative fascine actuellement la quasi-totalité des secteurs de l’industrie, qu’il s’agisse de grandes entreprises ou de PME. La capacité d’adaptation, la sûreté et le coût de revient qui distinguent ces robots collaboratifs en font des dispositifs qui permettent l’automatisation de tâches peu ou pas robotisées à ce jour. La robotique collaborative est en fait le deuxième stade de robotisation des industries, pivot de l’usine à venir pour rehausser la compétitivité des entreprises. Et si je suis bien certain d’une chose, c’est que la période qui vient promet d’être exaltante. Les robots ont encore un long chemin à faire pour convaincre de leur indispensabilité mais aussi être acceptés. Mais ce séminaire m’a convaincu. Et je suis convaincu que d’ici cinq ans, chacun d’entre nous aura un Asimo à la maison pour nous assister dans ses activités.

La vulnérabilité de l’internet

L’INTERNET A COMMENCÉ À WOBBLE À 7 heures du matin Tôt le 21 octobre, les serveurs d’une société d’infrastructure Internet peu connue, Dyn, basée à Manchester, N.H., ont commencé à subir un flot écrasant de trafic malveillant. À midi, une série d’attaques coordonnées avait métastasé, bloquant ou ralentissant de manière significative l’accès à des dizaines de sites, y compris Twitter, Netflix, Spotify et Airbnb, pour des millions d’Américains ainsi que des utilisateurs Web au Brésil, en Allemagne, en Inde, en Espagne et au Royaume-Uni Le FBI et le Department of Homeland Security se penchent sur l’attaque, considérée comme la plus importante du genre à ce jour. Mais au moment où les perturbations se sont atténuées le lendemain, le point que les chercheurs en sécurité se sont fait remarquer à un rythme de plus en plus alarmant ces derniers mois est devenu clair pour un public beaucoup plus large: l’infrastructure numérique américaine est profondément vulnérable.

Comme c’est devenu la norme avec les cyberattaques, le comment est devenu apparent bien avant le qui ou le pourquoi. (Les experts ne croient pas l’État-nation a parrainé la grève; un collectif qui se fait appeler New World Hackers a revendiqué la responsabilité, sans preuve, sur Twitter.) Dyn fournit des services de système de noms de domaine pour une variété de destinations Internet majeures, agissant comme un carnet d’adresses critique traduisant des noms de sites Web conviviaux comme TIME.com vers le désignations numériques utilisées pour déplacer le trafic vers sa destination prévue. La société a été submergée par un faux trafic dans une attaque dite de déni de service distribué (DDoS): le volume massif de demandes des méchants a inondé Dyn, ce qui a rendu difficile l’accès des utilisateurs légitimes. Cela n’a pas mis hors ligne des services comme Spotify en soi; cela les a simplement rendus impossibles à atteindre. À ce stade, les agressions de ce type font partie de l’arsenal des pirates informatiques, généralement déployées pour extorquer une rançon ou en représailles pour des affronts perçus. Mais les attaques DDoS se sont considérablement intensifiées au cours de l’année écoulée, y compris deux blitz records cet automne.

Ce qui était le plus choquant le dernier assaut était les outils utilisés pour le monter. Les pirates ont utilisé une vaste gamme de gadgets connectés à Internet contrôlés à distance – caméras de surveillance, imprimantes, enregistreurs vidéo numériques – pour générer le déluge paralysant. Ils ont exploité ces appareils, qui font partie du soi-disant Internet des objets et souffrent souvent d’une sécurité faible ou inexistante, grâce à un virus appelé Mirai. Le fournisseur d’accès Internet Level 3 Communications estime que Mirai a infecté quelque 500 000 gadgets. Les experts appellent cette phalange d’appareils zombies une armée de botnet. Et selon une estimation, seulement 10% de l’armée Mirai a été déployée cette fois.

L’Internet des objets se développe plus rapidement que la capacité du gouvernement ou de l’industrie à le sécuriser. Il y a maintenant 6,4 milliards d’appareils connectés dans le monde, selon le chercheur Gartner. D’ici 2020, ce chiffre passera à 20,8 milliards. Des rappels comme celui annoncé par Xiongmai Technologies, le fabricant chinois de certaines des webcams utilisées contre Dyn, ne vont pas assez loin, dit Timothy Edgar, directeur du droit et des politiques au programme de cybersécurité de l’Université Brown. «Il n’est pas vraiment possible de revenir en arrière et de s’assurer que chacune de ces caméras a une meilleure sécurité», dit-il.

Les consommateurs peuvent se protéger dans une certaine mesure en mettant à jour le logiciel de leurs appareils ou en modifiant le mot de passe par défaut si possible. Mais la plupart des cyber-chercheurs affirment que les fabricants d’appareils doivent être tenus responsables d’une meilleure sécurité. Comment faire cela reste incertain, bien qu’une législation puisse être à venir: le 24 octobre, le secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson a semblé le suggérer, affirmant que son département produirait un plan stratégique «dans les semaines à venir».

Les questions qui subsistent quant à l’origine et au but de ces attaques sont plus vexantes. Bruce Schneier, expert en sécurité et chercheur au Berkman Klein Center for Internet & Society de Harvard, théorise que, globalement, ces événements constituent une sorte d’étude des défenses et des faiblesses des parties critiques du Web. «Quelqu’un apprend comment pour détruire Internet », a-t-il écrit de façon inquiétante en septembre. Un événement comme l’attaque du 21 octobre pourrait, rétrospectivement, ressembler à Darth Vader testant l’étoile de la mort sur Alderaan.

À quoi pourrait ressembler un événement plus dommageable? Denise Zheng, chercheur principal au Center for Strategic & International Studies, dit que cela pourrait cibler les soins de santé ou le domaine financier. Ou comme plusieurs experts en sécurité l’ont mis en garde, les pirates pourraient tenter de perturber l’élection présidentielle américaine en entravant les sites Web électoraux des États et des comtés. Les machines à voter n’étant pas connectées à Internet, il serait difficile de saper le vote lui-même. Mais ils pourraient facilement créer une impression du contraire.

En effet, l’opacité et l’incertitude sont en train de devenir des caractéristiques déterminantes de l’ère cybernétique. Il y a un autre détail révélateur à propos de cette attaque: le mot japonais mirai se traduit par «l’avenir».

Bien utiliser Snapchat

Il ne se limite pas non plus au partage de selfies idiots / mignons / spontanés avec des amis, ni d’histoires de margaritas au chocolat. Snapchat est plus que tout cela. En fait, si vous l’utilisez de manière stratégique, cela peut être un outil puissant de marketing de votre marque. Cela semble excitant, non? Il est. Mais avant de commencer à commercialiser sur Snapchat, vous devez d’abord savoir tout ce que vous pouvez sur l’application. Pourquoi? Parce que vous devez savoir qui est sur Snapchat, comment les utilisateurs se comportent et à quoi ressemble une campagne de marketing Snapchat réussie. (De plus, référencement web être un savoir-tout est amusant!) Vous voulez connaître des faits moins connus sur Snapchat? Continuer à lire! (Indice: 1 à 15 sont parfaits pour les spécialistes du marketing.) Qu’est-ce que Snapchat? Snapchat est une application qui vous permet de partager des photos et des vidéos avec d’autres en ligne. Mais contrairement à Facebook et Instagram, votre contenu n’est pas stocké en permanence. Une fois visualisé, il disparaît et devient irrécupérable. Créer un compte sur Snapchat est facile. Téléchargez simplement l’application sur Google Play ou sur l’App Store. Installez-la sur votre appareil et vous êtes prêt! L’application Snapchat est disponible en téléchargement sur Google Play. Avec Snapchat, vous bénéficiez d’un large éventail de fonctionnalités. Vous pouvez utiliser Discover pour obtenir les dernières nouvelles.

Vous pouvez ajouter un filtre amusant à vos selfies. Il existe également des autocollants, des outils de dessin et des émoticônes que vous pouvez utiliser pour personnaliser tout ce que vous envoyez ou publiez. 25 faits surprenants que vous ne saviez pas sur Snapchat Plongeons-nous! Voici un graphique de Statista montrant la croissance de Snapchat de 2014 à 2019. Impressionant! Avec plus de 210 millions d’utilisateurs actifs, Snapchat est une énorme opportunité marketing pour vous. 2. 73% des utilisateurs américains de Snapchat ont entre 18 et 24 ans Wired rapporte que c’est l’amour des adolescents qui est la vie et le souffle de Snapchat. Consultez ce tableau de Pew Research pour voir qui utilise le plus l’application. La majorité de ceux sur Snapchat sont des utilisateurs de la génération Z, selon le graphique. En tant que spécialiste du marketing, vous pouvez donner un indice sur ce sur quoi votre campagne devrait se concentrer si vous utilisez Snapchat. Comme le dit le propre rapport de Snapchat: Depuis sa création, Snapchat a intrinsèquement créé un espace sans friction où les créatifs de la génération Z peuvent expérimenter leurs identités, sans avoir à se sentir comme s’ils étaient sur la marque »en communiquant avec leurs groupes d’amis proches. Une grande partie de la philosophie du produit autour de l’éphémère est fondée sur cette notion selon laquelle vous pouvez être qui vous voulez être aujourd’hui, sans une trace de qui vous étiez hier », déclare Amy Moussavi, responsable mondiale des insights consommateurs chez Snapchat. » 3. Aux États-Unis, 90% des 13-24 ans utilisent Snapchat Les adolescents décrivent Snapchat comme un moyen de parler sans utiliser de mots. C’est le moyen le plus simple d’entrer en contact avec des amis. Et c’est vraiment cool « parce que tout le monde l’utilise. » Il n’est pas étonnant que 90% des adolescents et des jeunes adultes aux États-Unis utilisent Snapchat! 4. 63% des utilisateurs de Snapchat utilisent l’application tous les jours Sur ces 63%, 49% vont sur Snapchat plus d’une fois par jour. 5. Taco Bell a payé 75 000 $ pour les 24 heures du filtre / annonce Taco Pour booster les ventes, Taco Bell a lancé le filtre taco sur Snapchat. Voici à quoi cela ressemblait.

Aujourd’hui seulement: transformez-vous en taco grâce à notre objectif @Snapchat. Parce que Cinco de Mayo. / P4KwLdFNFZ – Taco Bell (@tacobell) 5 mai 2016 Le filtre est humoristique, pertinent et unique. Les utilisateurs l’ont adoré, et il a obtenu 224 millions de vues. Le résultat? Un bon investissement pour l’exposition qu’il a obtenue. 6. 61% des utilisateurs de Snapchat sont des femmes Les femmes sont naturellement attirées par les visuels, la couleur, la créativité et la connexion. Tout ce que Snapchat donne. Si vous êtes un spécialiste du marketing, cela en dit long sur la façon dont vous devez fabriquer vos campagnes Snapchat. 7. 4 utilisateurs de Snapchat sur 10 affirment avoir découvert une nouvelle marque grâce à des publications et des soutiens de célébrités Le marketing d’influence est un moyen prometteur de commercialiser une entreprise aujourd’hui. Et quel meilleur endroit pour le faire que sur Snapchat? Avec 4 Snapchatters sur 10 répondant aux nouvelles marques approuvées par des célébrités, des vloggers et des blogueurs experts, Snapchat est un endroit où vous pouvez trouver un public extrêmement réceptif pour votre marque. 8. Snapchat a été le pionnier des s vidéo verticales Les s vidéo verticales sont des s qui peuvent être vues avec votre téléphone tenu verticalement. Vous avez peut-être déjà regardé un certain nombre de s vidéo verticales, mais saviez-vous que Snapchat en était le pionnier? Leur idée a rendu le visionnage des s pratique. 9. Vous pouvez suivre les experts en affaires de Rock Star sur Snapchat Qui savait que Snapchat pouvait être un outil commercial puissant? Voici les 3 meilleurs experts que vous devriez suivre dès maintenant. 10. Snapchat a co-créé un Geo-Filter sympa avec Netflix Pour sa sortie de 4 nouveaux épisodes de The Gilmore Girls », Netflix a imprimé 10 000 tasses avec un code Snapchat spécial. Ces tasses ont été distribuées à 200 cafés. Une fois scanné, le code a fait apparaître ce filtre cool. N’oubliez pas de déverrouiller le filtre Snapchat personnalisé et de consulter le devis! #HappyBirthdayGilmore #GilmoreGirls #LukesCoffeeDay / cxWVuaLJ2b Tout simplement génial! 11. Le taux de balayage vers le haut de Snapchat est 5 fois plus élevé que les taux de clics normaux sur les médias sociaux Lorsque vous rencontrez une annonce sur Snapchat, vous pouvez faire glisser votre doigt vers le haut pour afficher un site Web ou regarder plus de .

Parce que le taux de balayage de Snapchat est si élevé, c’est une plate-forme prometteuse pour le marketing. 12. Snapchat est le roi du marketing de contenu éphémère Le marketing de contenu éphémère utilise des vidéos, des photos et des médias qui ne sont accessibles que pendant une durée limitée. Voici trois raisons pour lesquelles cela fonctionne: Cela crée un sentiment d’urgence. Cela plaît aux acheteurs qui ne veulent pas se sentir vendus.  » Il est plus personnalisé que le marketing traditionnel en entonnoir de vente. Devinez qui est l’un des rois du marketing de contenu éphémère? C’est vrai. Snapchat. 13. Les s vidéo sur Snapchat créent deux fois plus l’intention d’achat que les autres formats d’annonces Les s vidéo Snapchat ont battu les s Facebook de 8%! 14. 60% des annonces Snap sont lues avec audio (contre 15% pour Facebook!) Quel est l’intérêt de créer un son exceptionnel pour vos s si personne ne veut l’écouter?

Avec Snapchat, le temps et les efforts que vous consacrez à perfectionner l’audio de votre annonce ne seront pas perdus. 15. Les utilisateurs de Snapchat passent en moyenne 25 à 30 minutes par jour sur Snapchat L’homme moyen n’a le temps que pour 5 à 7 applications. Cela étant, il est assez impressionnant que les gens puissent passer jusqu’à 30 minutes sur Snapchat chaque jour! 16. Le nom original de Snapchat était Picaboo En fait, Snapchat a fonctionné sous le nom de Picaboo pendant environ un an. 17. Snapchat a été créé après 34 échecs Les créateurs de Snapchat Evan Spiegel, Bobby Murphy et Frank Reginald Brown ont travaillé sur le projet Snapchat pendant qu’ils étudiaient à l’Université de Stanford. Après 34 échecs, ils ont finalement mis au point l’application telle que nous la connaissons aujourd’hui. 18. Les créateurs de Snapchat ont connu des retombées majeures avant la sortie de l’application Frank Reginald Brown a été évincé du projet Snapchat par ses amis. Bien que personne ne connaisse la vraie histoire, Brown affirme que Spiegel et Murphy ont changé les mots de passe du serveur et ont cessé de communiquer avec lui un mois avant le lancement de Snapchat.

19. Les téléchargements de Snapchat ont doublé après le lancement des filtres de permutation entre les tout-petits et le sexe Les utilisateurs ont téléchargé Snapchat 41,5 millions de fois en un mois après la sortie de ces filtres! 20. Mark Zuckerberg a essayé d’acheter Snapchat Les propriétaires de Snapchat ont refusé de vendre Snapchat à Zuckerberg (même si l’offre a atteint 3 milliards de dollars!). 21. La mascotte de Snapchat s’appelle Ghostface Chillah Vous pouvez acheter une peluche Ghostface Chilla pour 17,99 $. Histoires Facebook et Instagram? L’idée venait de Snapchat. 23. 2,1 millions de snaps sont envoyés par minute Les snaps permettent aux utilisateurs d’être dans l’instant présent. Ils sont spontanés, créatifs et magnifiquement temporels. Pas étonnant que les utilisateurs en envoient autant par minute! 24. Snapchat est évalué à 23,5 milliards de dollars Ses actions ont augmenté de 200% en 2019! 25. 93% des utilisateurs de Snapchat ont envoyé une photo d’un verre En fait, les boissons sont parmi les photos les plus populaires sur Snapchat! Snapchat pour tous Snapchat promet aux utilisateurs qu’ils peuvent être qui ils sont aujourd’hui, peu importe qui ils étaient hier.

Achats impulsifs: dure de lutter contre le e-commerce

Une nouvelle étude analyse les astuces du métier qui peuvent jouer un rôle dans les achats impulsifs. Les chercheurs ont étudié 200 des meilleurs grands détaillants en ligne et ont demandé aux clients quelles ressources seraient utiles pour contrôler les achats impulsifs. Ils ont découvert que les sites Web des magasins de vente au détail comprenaient environ 19 fonctionnalités qui peuvent encourager les achats impulsifs, telles que les taux de réduction et les ventes, les évaluations d’articles et les affichages agréables qui permettent aux clients, par exemple, de zoomer ou de faire tourner la photographie numérique de produits. 5 sites Web ont dépassé graph-Macys.com, OpticsPlanet.com, Amazon.com, Newegg.com et Focus on.com – ainsi que l’équipe a reconnu plus de 30 fonctionnalités sur chacun des sites Web qui peuvent contribuer à l’impulsion achat. «De nombreux consommateurs sont conscients des tactiques de marketing et de publicité qui pourraient les pousser à acheter dans une boutique, mais ce qui est intéressant en ligne, c’est que les e-commerçants ont beaucoup d’informations sur leurs clients, ils peuvent afficher des détails en temps réel, comme le nombre d’individus. qui ont actuellement acheté quelque chose, la quantité exacte d’articles restants disponibles ou le nombre de clients qui ont également cet article dans leur panier en ce moment », déclare Carol Moser, rédactrice du guide de l’étude et étudiante en doctorat à l’École de données au College of Michigan. « Certains de ces détails peuvent aider les clients, mais ils peuvent également motiver l’achat impulsif de produits qui, en fin de compte, ne valent pas la peine pour le client ou, dans certains cas, peuvent même être regrettés. » «L’une des difficultés auxquelles les consommateurs sont confrontés une fois qu’ils se connectent en ligne est qu’ils ne savent pas ce qui est vrai ou non.» Ils ont sélectionné les sites à analyser à partir d’un document de l’industrie des principaux détaillants en ligne aux États-Unis en fonction des revenus sur Internet. Sur ces 200 sites Web de vente au détail, 192 contenaient ce que les experts contactent avec des fonctions «d’influence sociale», qui recommandaient des produits en fonction de ce que les «autres» achetaient. D’autres stratégies ont permis de renforcer le sentiment d’urgence de l’acheteur (69% des sites Web) en utilisant des fonctionnalités telles que les taux d’actualisation à durée limitée avec des montres à compte à rebours. Certains sites Web (67%) ont également créé le produit paraissent rares avec des alertes de stocks réduits ou des offres d’articles «exclusifs». «L’un des défis auxquels les consommateurs sont confrontés lorsqu’ils se connectent en ligne est qu’ils ne comprennent pas ce qui est vrai ou non», déclare la coauteure Sarita Schoenebeck, professeure affiliée au College of Information. «Si un site Internet déclare qu’il ne reste qu’une seule pièce pour les heures que vous avez choisies ou qu’une paire de chaussures est vraiment un produit populaire et que 12 autres l’envisagent, les individus n’ont aucun moyen de comprendre si c’est réel. Les gens ne veulent pas rater de bonnes affaires et pourraient être encouragés à acheter des articles dont ils ne sont pas sûrs de vouloir craindre que l’article ne soit plus disponible plus tard.  » Dans le 2ème volet de l’étude, les chercheurs ont interrogé les clients sur leurs actions d’achat impulsif. Les experts ont employé des consommateurs en ligne qui ont souvent créé des achats non planifiés. L’étude portait sur les articles qu’ils avaient achetés impulsivement dans le passé et sur les techniques efficaces et non réussies qu’ils utilisaient pour tenter d’éviter de créer des achats impulsifs. L’équipe a constaté que les produits les plus courants que les individus achetaient de manière impulsive étaient des vêtements, des articles pour la maison, des articles pour enfants, des produits de beauté, des appareils électroniques et des chaussures.

Longue Traine

Schmidt finit Google

Eric Schmidt, qui a conduit l’alternance de Google de la start-up de la Silicon Valley au titan mondial, n’est plus un consultant pour la recherche énorme et sa maman ou son papa Alphabet, marquant une étape supplémentaire dans les bouleversements actuels du personnel qui ont observé l’ancien défendre l’arc. Schmidt, nommé président-directeur général de Google en 2001, a quitté son rôle d’expert pratique en février, selon une personne connaissant la situation spécifique. Sa sortie prend fin avec un mandat de 19 années civiles chez Yahoo et Google, où il a été présenté comme la « supervision adulte » des jeunes créateurs de Google, Larry Web page et Sergey Brin. Le départ de Schmidt arrive 3 ans après que Schmidt a déclaré qu’il allait vers le bas en tant que président professionnel et qu’il n’offrirait plus de poste de travail. Le personnel de Schmidt et Yahoo a abandonné l’examen. Schmidt se démarque encore un autre point dans la progression de Google et peut venir comme la participation de Schmidt aux tâches du gouvernement fédéral a soulevé des questions sur les conflits d’intérêts. Plus tard l’année dernière, la page Web et Brin, qui ont commencé Yahoo en tant qu’individus diplômés de l’université de Stanford ou du collège en 1998, ont confié la gestion d’Alphabet et de ses procédures chirurgicales tentaculaires à Sundar Pichai, qui dirigeait auparavant l’entreprise de recherche clé depuis 2015. David Drummond, le chef légitime de l’entreprise pendant 14 saisons, a pris sa retraite en janvier juste après inspection plus que les partenariats précédents. Parce que le contrôle d’origine part, les travailleurs et les observateurs de l’industrie se sont demandé si le moteur de recherche en ligne le plus important au monde, avec plus de 120 000 employés dans le monde, pouvait préserver sa culture notoirement libre. Avant 3 ans, les tensions entre la direction et les travailleurs se sont heurtées au traitement des accusations d’inconduite érotique dirigées contre les gestionnaires les mieux notés, une tâche de moteur de recherche Internet censurée chez les fournisseurs chinois et des projets autour de la capacité d’apprentissage artificiel pour votre section américaine de sauvegarde. La part de Schmidt chez Yahoo a diminué progressivement après avoir démissionné de son poste de PDG en 2011. Néanmoins, ses liens avec la société ont déclenché un retour en arrière alors que Schmidt renforce son travail sur les projets de services militaires américains. Il incline la Protection Development Table, un groupe consultatif de personnes visant à emmener les nouvelles technologies vers le Pentagone, qui comprend des développements dans la compréhension des unités. Il est également président du Pourcentage de stabilité nationale sur l’intelligence artificielle, qui suggère le Congrès sur l’IA pour la défense. Cependant, les experts soulignent que Schmidt pourrait injustement pousser les poursuites fiscales de Google dans le cadre de son accord avec l’armée. Au cours de la semaine, le gouverneur de la Big Apple, Andrew Cuomo, a mentionné que Schmidt fonctionnerait comme président de bureau de toute commission chargée de modifier les installations et les méthodes scientifiques de l’État tout au long de la pandémie de coronavirus et à la suite de celle-ci. Le groupe traitera de sujets tels que la télésanté, l’Internet à large bande sur le World Wide Web et les découvertes lointaines, a indiqué Schmidt. La visite a également suscité des inquiétudes concernant l’impact des grandes techniques dans l’industrie grand public, notamment les précédents scandales de sécurité des informations de Google. Schmidt, 65 ans, est devenu membre des moteurs de recherche juste après avoir été directeur général du fabricant d’applications Novell. Il a été dévoilé dans Site et Brin par deux des sponsors les plus populaires de Google à cette époque, les investisseurs en capital-risque John Doerr de Kleiner Perkins et Mike Moritz de Sequoia Funds. Au cours du mandat de Schmidt, la société s’est élargie au-delà de ses origines de moteur de recherche sur Internet pour s’attaquer à d’autres systèmes, notamment les téléphones portables et la vidéo sur Internet. En outre, il a mis en œuvre une construction d’entreprise qui reflète sa performance monétaire croissante. Schmidt a aidé à considérer la société publique en 2004, un début en bourse qui a fait de lui un milliardaire. (Il contient néanmoins environ 5,3 milliards de dollars dans le portefeuille de la société.) Schmidt est resté PDG de Google pendant plusieurs années, avant de prendre ses fonctions de président exécutif et Page a assumé la tâche principale. En 2015, l’entreprise a révélé une restructuration explosive, créant une entreprise de papa ou de maman pour Google, nommée Alphabet. Schmidt est également devenu président exécutif de la nouvelle entité.

Google modifie son algorithme sans cesse

Plus tôt dans la semaine, nous avons documenté une mise à jour non confirmée des critères de l’algorithme de recherche de Google en février. Répondant aux questions sur une mise à niveau, Danny Sullivan de Google a mentionné sur Twitter jeudi tôt le matin, « Nous mettons constamment à jour. » Il a ensuite été appelé le conseil de l’entreprise donné autour de la mise à jour de novembre, que les moteurs de recherche ont identifié comme «plusieurs mises à jour». Réponse de Google. Sullivan a réagi à quelques inquiétudes autour des potins de toute mise à jour de février sur Youtube tôt jeudi matin. Y a-t-il eu une mise à jour? Bien, oui, a déclaré Yahoo, « nous effectuons constamment des mises à jour ». Mais ce n’était pas considéré comme une «mise à jour générale». Yahoo pré-déclare généralement ces mises à niveau principales. Mais cela ne signifie pas que Yahoo n’a pas effectué de mise à niveau (ou de mise à jour) le week-end dernier qui a influencé le classement principal d’une manière ou d’une autre. Les informations des sociétés d’instruments et du voisinage SEO reflètent d’énormes changements dans les classements de recherche entre le 7 février 2020 et le 12 février 2020. Nous en avons montré et résumé beaucoup dans notre récit initial. Les moteurs de recherche ont déclaré: Certains ont demandé si nous avions obtenu une mise à jour de la recherche Internet il y a une semaine. Nous avons fait, en fait, un certain nombre de mises à niveau, tout comme nous avons maintenant un certain nombre de mises à niveau dans presque n’importe quelle semaine donnée sur une base régulière. Dans cette ligne, une note de quand et pourquoi nous donnons une certaine assistance sur des mises à jour spécifiques. Absolument rien de réalisable et absolument rien à réparer. Donc, en utilisant ces mises à niveau cette semaine, Google déclare une fois de plus qu’il n’y a rien de concret que vous puissiez faire ou des réparations que vous pourriez faire pour modifier des points. Ce qui m’inquiète un peu de la baisse de 25% TechTarget familier avec la mise à jour de novembre. L’organisation nous a informés qu’elle effectuait des ajustements spécialisés pour essayer de les aborder, et est-ce que cela fera vraiment une différence? Ce qui était cette mise à jour? C’est en fait le gros problème. Il a survécu plus longtemps que de nombreuses autres mises à jour non confirmées. En fait, dans certains cas, il semble que Yahoo aurait pu sortir une mise à jour ou même quelques mises à jour le vendredi soir, puis éventuellement l’inverser quelques jours après. Bien sûr, je n’en suis pas sûr, c’est juste une supposition. Mais j’ai vu de nombreuses cartes de sites Web spécifiques qui ont été restaurées. Donc, en effet, il y avait une mise à jour d’un certain type, pourtant, nous n’avons maintenant rien de pratique à vous donner de Google. Pour l’instant, vous comprenez simplement que si vous aviez découvert beaucoup de changements de position ces derniers jours, vous n’étiez pas seul. Parfois, avec les mises à jour de Yahoo, Google peut nous fournir des conseils ou des emplacements à consulter. D’autres fois, Yahoo nous dira qu’il n’y a pas de suggestions, allez aider à rendre votre site bien meilleur. Dans tous les cas, il est également bon d’apprendre qu’il y a eu une mise à niveau plus importante qui a affecté de nombreux autres sites Web et peut-être qu’il n’y a certainement pratiquement rien que vous ayez fait en particulier pour que vos positions de recherche augmentent ou diminuent dans les résultats de recherche naturels et naturels de Yahoo.

Pourquoi diminuer le prix de l’internet

J’ai visité une conférence technique une autre semaine, parlant d’un Internet abordable. Pendant des années, des défilés d’entreprises tentent de créer un système wifi international complet qui possédera la capacité de relier chaque objet possible à Internet, atteignant des emplacements imperméables aux tours cellulaires et aux câbles à fibres optiques alimentaires. La start-up de la Silicon Valley, Skylo Technologies Inc., déclare qu’elle est la plus proche à ce jour. L’antenne minuscule mais très efficace de la société San Mateo, qu’elle a lancée le 21 janvier après 3 ans de progrès dans le secret, peut se connecter à des services Web coûteux dépendant du satellite et communiquer leur bande passante à des centaines d’autres gadgets. Une technologie très similaire est déjà sur le marché, mais les fondateurs de Skylo disent que la leur fait la tâche beaucoup mieux pour beaucoup moins. « Si ce type de connexion était disponible pour quelques dollars chaque mois, il pourrait démarrer de nouveaux segments de marché pour ceux qui sont totalement déconnectés et mal desservis », affirme Parthsarathi Trivedi, représentant professionnel principal. Les solutions par satellite ont étendu les gens dévastés résidant sur les îles, voyageant sur des navires de croisière ou faisant de la randonnée dans les sommets des montagnes. En règle générale, l’équipement pour faire fonctionner ces systèmes coûte des milliers de dollars et nécessite de grandes antennes qui doivent être personnellement inclinées dans certaines directives. L’antenne Skylo, essentiellement une table de circuit plate de la taille d’une assiette de repas, utilise un logiciel pour verrouiller le mécanisme des satellites afin de pouvoir transférer des informations aux produits proches via Wi-Fi ou Bluetooth. Les clients doivent acheter l’antenne, qui est moins chère que 100 $, puis acheter les services de Skylo, qui commencent à 1 $ pour obtenir un niveau limité de données. L’antenne est censée être simple et suffisante pour que les clients les installent eux-mêmes, par exemple en la boulonnant sur le toit du bateau ou du véhicule. C’est un travail de logistique, pas le genre de travail acharné pour amener tout le monde à utiliser Facebook ou Twitter qui est devenu si difficile au cours des dernières années. Skylo affirme ne pas tenter de fournir une toile à haute vitesse aux résidences ou aux propriétés. Il souhaite permettre aux navires océaniques ou aux camionneurs sur les routes rurales d’envoyer et d’obtenir de courtes rafales de données à un prix abordable. (Pas de Netflix au Sahara, malheureusement.) Ses investisseurs, y compris Advancement Projects, SoftBank et le bras gauche de Boeing, HorizonX, ont à ce jour une option de 116 zillions de dollars que la technologie moderne de Skylo va être suffisamment bon marché pour attirer un incroyable nombre de clients qui peuvent avoir une entrée sans fil clairsemée ou autre et de petite taille en termes de revenus à jeter. La société a investi des semaines dans l’évaluation du matériel informatique et des réparations en Asie du Sud-Est et ailleurs. En Inde, les organisations de transport utilisent des plaques tournantes pour suivre leurs flottes afin de rendre les trajets plus efficaces. Et les pêcheurs l’ont utilisé pour obtenir des améliorations météorologiques et une aide aux enchères pour la capture. « Il y a 300 000 bateaux de pêche motorisés, et ils sont en panne pendant environ 7 jours à tout moment », explique Mahantesh Patil, vice-président des revenus de Skylo dans les régions du sud de l’Asie. «Ils ont besoin de savoir quels fruits de mer sont recherchés sur les segments de marché et où se déplacer si un typhon arrive.» D’autres clients pourraient être des propriétaires de petites exploitations agricoles, qui pourraient coordonner la location de tracteurs au cours des mois de récolte chargés et même surveiller la températures des vaccins pour chiens ou de la semence de taureau dans les transports pour confirmer que le précieux fret conserve la variété nécessaire pour le rendre pratique.

Datas: l’utilisation des datas europééennes aux Etats-Unis

Fb pourrait devoir cesser d’envoyer des informations sur ses consommateurs occidentaux aux États-Unis, dès les toutes premières retombées significatives de la décision actuelle de la salle d’audience qui a découvert que certains transferts de données transatlantiques ne protégeaient pas les utilisateurs finaux contre l’espionnage du gouvernement fédéral américain. Les médias sociaux ont indiqué que le paiement de la Commission de sécurité de l’Irlande avait ouvert une enquête sur la manière dont Facebook ou Twitter transféraient les données de votre Union européenne vers les États-Unis. Des reportages ont été revendiqués pour la première fois par le Wall Surface Neighborhood Log, qui a déclaré que le paiement des détails de l’Irlande offrait Facebook ou Twitter jusqu’à la mi-septembre. pour répondre à une commande préliminaire de suspension des mouvements. Le résultat final pourrait être la façon dont l’énorme technique des États-Unis, qui contient des détails sur les emplacements dans le monde entier, doit procéder à une refonte coûteuse et compliquée de ses opérations pour s’assurer que les informations sur les clients européens sont stockées hors des États-Unis. Cependant, quelle influence n’est pas claire – le cas échéant – il pourrait y avoir des consommateurs sur Facebook ou Twitter. «Un transfert de détails à l’étranger insuffisant, inoffensif, sécurisé et autorisé nuirait à l’économie globale et entraverait la croissance des organisations basées sur les données au sein de l’UE, de la même manière que nous recherchons une récupération du COVID-19», vice-président mondial de Facebook problèmes et communication à l’échelle mondiale, Nick Clegg, écrit dans un article de blog. Le pourcentage de détails irlandais a suggéré qu’une variété de mécanismes juridiques régissant les échanges d’informations, connus sous le nom de clauses contractuelles standard, «ne peuvent en réalité être utilisés pour les transferts de détails UE-États-Unis», a déclaré Clegg. La commission, qui n’a pas répondu à une demande d’avis, est le guide de réglementation de la confidentialité de Facebook en Europe et accordera aux entreprises jusqu’à 4% des revenus annuels en cas de violation de données. Il s’agit de la première initiative majeure d’un organisme de réglementation occidental juste après que le meilleur de l’UE, la salle d’audience a rendu un jugement en juillet dans les deux types de systèmes légitimes utilisés pour réglementer les échanges d’informations. L’Européen La salle d’audience des droits propres a invalidé un accord appelé Level of Privacy Shield et a pris une décision selon laquelle les clauses juridiques communes étaient bien. Mais dans les cas où vous rencontrerez des problèmes de confidentialité des informations, les régulateurs de l’UE devraient faire appel à des vétérinaires et, en cas de besoin, bloquer la circulation des informations. Il s’agit du développement le plus récent du scénario qui a commencé il y a plus de plusieurs années, lorsque Maximum Schrems, un militant autrichien de la protection de la vie privée, a enregistré un problème concernant le traitement de ses informations Facebook à la suite de la révélation par Edward Snowden d’un ancien entrepreneur de la National Security Organization des États-Unis. le gouvernement fédéral américain écoutait les informations et les télécommunications des internautes. Les révélations comprenaient des détails précis sur la façon dont Facebook ou myspace a permis aux entreprises de sécurité américaines d’accéder aux informations personnelles des Européens. Même si la situation vise particulièrement Facebook ou myspace, elle pourrait avoir des implications considérables pour les opérations d’autres géants de la technologie dans les pays européens. Dans la situation de Facebook, par exemple, les informations parmi les Européens devraient rester dans les pays européens, ce qui peut être compliqué et obliger la plate-forme à se séparer, a déclaré Schrems.

le tracas du prix de l’internet

Je suis allé à une conférence sur la technologie une autre semaine, parlant d’un Web bon marché. Depuis longtemps, les défilés d’entreprises tentent déjà de créer une communauté mondiale sans fil qui englobe tout et qui détiendrait le pouvoir de relier tous les éléments imaginables au Web, se rendant à des endroits imperméables aux tours cellulaires et aux câbles à fibres optiques alimentaires. La start-up de la Silicon Valley, Skylo Technologies Inc., affirme qu’elle semble être la plus proche jusqu’à présent. La petite mais puissante antenne de la société San Mateo, qu’elle a révélée le 21 janvier après trois années de progrès dans le secret, peut se connecter à des services Internet coûteux centrés par satellite et communiquer leur taux de transfert de données à d’innombrables autres appareils. Des technologies similaires sont déjà disponibles sur le marché, mais les créateurs de Skylo affirment que les leurs font le travail beaucoup mieux pour beaucoup moins. «Si ce type de connexion était facilement disponible pour quelques dollars par mois, cela ouvrirait des marchés entièrement nouveaux pour les individus qui sont totalement déconnectés et mal desservis», explique Parthsarathi Trivedi, responsable professionnel principal. Les services professionnels par satellite ont longtemps servi des personnes résidant sur des destinations insulaires, voyageant sur des navires de croisière ou faisant de la randonnée dans les collines. Généralement, l’équipement pour faire fonctionner ces systèmes coûte beaucoup d’argent et nécessite des antennes encombrantes qui doivent certainement être inclinées manuellement dans certaines directives. L’antenne Skylo, fondamentalement une carte de circuit imprimé lisse sur les dimensions d’un plateau de repas, utilise un logiciel pour verrouiller le mécanisme sur les satellites afin qu’il puisse envoyer des informations aux appareils à proximité via Wi-Fi ou Bluetooth. Les clients doivent acheter l’antenne, qui coûte moins cher que 100 $, puis payer pour le service Skylo, qui commence à 1 $ pour tout niveau minimal d’informations. L’antenne est censée être assez facile à installer pour les consommateurs, par exemple en la boulonnant sur le toit d’un bateau à moteur ou d’un véhicule. Cela peut être une performance logistique, pas le genre d’effort pour obtenir que tout le monde utilise Facebook ou Twitter qui est devenu si difficile au cours des dernières années. Skylo déclare qu’il n’essaie pas de fournir un réseau mondial à un rythme plus élevé aux résidences ou aux structures. Il est plus intéressé à permettre aux motomarines sur l’océan ou aux camionneurs sur des routes éloignées d’envoyer et d’obtenir de brèves rafales de données à bon marché. (Pas de Netflix à l’intérieur du Sahara, malheureusement.) Ses investisseurs, qui comprennent Development Endeavors, SoftBank et la branche des fonds de capital-risque de Boeing, HorizonX, ont une option de 116000 $ à ce jour que la technologie de Skylo sera probablement bon marché pour attirer d’innombrables clients qui peuvent avoir peu de clients entrée sans fil dans le cas contraire et faible en termes de revenus. L’organisation a mis des mois à effectuer des évaluations de leur matériel et de leur réparation dans les pays d’Asie du Sud-Est et ailleurs. En Inde, les organisations de transport utilisent des plaques tournantes pour suivre leurs flottes afin d’améliorer les moyens de ramassage. Et les pêcheurs l’ont utilisé pour obtenir des mises à jour météorologiques et une assistance pour les ventes aux enchères en ligne de captures. « Il y a 300 000 bateaux de pêche motorisés, et ils sont hors service pendant au moins sept jours à la fois », affirme Mahantesh Patil, Skylo’s v. p. des ventes en Asie du Sud. «Ils veulent savoir quels fruits de mer auront besoin sur les marchés et où se déplacer en cas d’arrivée d’un typhon.» D’autres clients pourraient inclure de petits agriculteurs, qui pourraient coordonner les locations de tracteur pendant les périodes de récolte mouvementées et également suivre les températures des vaccins pour animaux de compagnie. ou de la semence de taureau dans le transport pour s’assurer que le précieux fret reste à l’intérieur de la variété nécessaire pour le maintenir faisable.